partnervermittlung für senioren internet Équipes D´Allemagne

suche frau zum kinderkriegen HISTOIRE DE L’ÉQUIPE D’ALLEMAGNE

singlebörsen vergleich hamburg La Fédération allemande de football (Deutscher Fußball-Bund - DFB) remplit une grande variété de fonctions sociales, notamment dans la promotion du football local et des loisirs sportifs de manière générale ; mais par-dessus tout, la DFB est jugée sur les performances de son équipe première. Par conséquent, sa priorité absolue est de se maintenir dans le cercle fermé de l’élite footballistique mondiale de façon à créer un cercle vertueux : plus l’équipe nationale est performante, plus les autres missions de la DFB seront facilitées.

partnervermittlung test 2013 juni L’équipe nationale d’Allemagne jouit d’une immense popularité. Les matchs à guichets fermés sont la norme, les masses de passionnés aux couleurs noir-rouge-or sont monnaie courante ; que ce soit au stade, sur petit écran ou lors des retransmissions en public sur écran géant, le soutien est tout simplement massif. Aucun autre spectacle ne rassemble autant les foules qu’un match disputé par la crème des footballeurs allemands.

partnersuche seiten kostenlos eintragen Au fil des décennies, l’équipe nationale a su faire preuve d’une excellence et d’une régularité exceptionnelles. Ses succès parlent d’eux-mêmes : quatre sacres en Coupe du Monde, huit finales et quatre troisièmes places, sans oublier trois Championnats d’Europe remportés sur six finales disputées. L’Allemagne a participé à chaque Coupe du Monde depuis 1954 et à chaque Championnat d'Europe depuis 1972, pour 14 finales disputées en totalité - un record qui explique en grande partie la popularité de la « Nationalelf » allemande à travers le monde. Ces statistiques remarquables sont complétées par le sacre olympique de l’Allemagne de l’Est en 1976 à Montréal ainsi que par une médaille d’argent aux Jeux olympiques de Rio (2016) et deux médailles de bronze à ceux de Munich (1972) et de Tokyo (1964). La médaille d’or de 1976 est l’œuvre du coach Georg Buschner, celui qui a également mené la sélection de la RDA vers sa seule participation en Coupe du Monde : c’était lors du Mondial 1974, théâtre de la victoire mémorable 1-0 de la RDA face à la RFA à Hamburg.

gute gratis dating seiten L’histoire de l’équipe d’Allemagne a débuté huit ans après que l’association DFB fut fondée : le 5 avril 1908, la Suisse l’emporte 5-3 face à un groupe de joueurs allemands bricolé tant bien que mal par le comité organisateur de la DFB. Durant ses jeunes années, l’équipe d’Allemagne n’a pas de sélectionneur officiel et signe peu de victoires ; elle ne remporte que deux de ses dix premiers matchs. Il a fallu attendre 1922 pour voir la « Nationalmannschaft » remporter la plupart de ses confrontations. A partir de 1932, une certaine domination de l’équipe d’Allemagne commence à prendre forme : emmenée par une génération de joueurs tels que Paul Janes, Ernst Lehner, Edmund Cohen et surtout Fritz Szepan, l’Allemagne enchaîne les bons résultats ; malgré cela, personne n’imagine alors l’importance sportive et sociale que prendra cette équipe au cours des décennies suivantes.

Le doublé du Kaiser

suche frau für meinen besten freund Les nombreux succès de la « Nationalmannschaft » ont été l’œuvre de nombreuses grandes équipes. Les héros de Berne (1954), Munich (1974), Rome (1990) et Rio (2014) en sont les exemples les plus notoires. Pourtant, la grande histoire de la sélection est aussi le fruit de défaites tragiques : la finale de la Coupe du monde 1966 face à l’Angleterre marqué par le « But de Wembley », la demi-finale de Coupe du monde mexicaine de 1970 face à l’Italie que l’on appelle aujourd’hui encore le « Match du Siècle » attestent, avec le recul, de la capacité de l’équipe d’Allemagne à encaisser d’immenses déceptions.

online dating sites for relationships Si la « Nationalmannschaft » jouit d’une aussi grande réputation dans l’Allemagne contemporaine, la Coupe du monde 1954 en Suisse y est pour beaucoup. La victoire 3-2 en finale face à une sélection hongroise réputée invincible n’a pas fait que provoquer une longue nuit de fête à travers le pays - elle a surtout eu pour effet de créer un sentiment d’ivresse et de fierté nouvelle pour le peuple allemand, lui qui venait de vivre six ans de guerre et douze ans de national-socialisme. Ce jour-là, les « Héros de Berne » sont devenus des légendes éternelles, à jamais gravés dans l’histoire de la société allemande.

best online dating site for serious relationships Depuis, les Héros de Berne ont fait des émules. Fritz Walter a laissé place à Uwe Seeler et Franz Beckenbauer, puis à Berti Vogts, Karl-Heinz Rummenigge, Lothar Matthäus, Rudi Völler, Jürgen Klinsmann ou encore Bastian Schweinsteiger. Aujourd’hui, ce sont Manuel Neuer, Mesut Özil ou encore Jérôme Boateng qui ont pris le flambeau. Accompagnés de jeunes talents comme Jonas Hector ou Joshua Kimmich, l’Allemagne est aujourd’hui encore l’une des meilleures sélections au monde, elle qui a atteint le stade des demi-finales lors des six dernières grandes compétitions internationales.

partnersuche namibia wetter L’une des forces de cette équipe d’Allemagne a toujours été la stabilité de ses postes clé. Joachim Löw n’est que le dixième sélectionneur national et le nombre de joueurs dépassant les 100 sélections est impressionnant. Le joueur le plus capé de l’histoire est Lothar Matthäus, avec pas moins de 150 sélections – un record mondial qu’il a détenu pendant longtemps.

free dating sites in chennai Un autre record longtemps inégalé a été celui détenu par Gerd Müller. L’ancien buteur du Bayern Munich a inscrit 68 buts en 62 rencontres internationales avec l’Allemagne – un record stupéfiant qui n’a été battu que plusieurs décennies plus tard par Miroslav Klose, auteur de 71 buts en 137 matchs. Aujourd’hui, c’est pourtant Franz Beckenbauer qui détient le record qui semble le plus difficile à battre : le « Kaiser » n’est ni le plus capé, ni le meilleur buteur de la « Mannschaft », mais il est le seul à avoir remporté la Coupe du monde dans deux rôles différents : d’abord en tant que capitaine en 1974, puis en tant que sélectionneur en 1990.